En 2016, env. 1 million de personnes a obtenu une nationalité européenne (env. 120.000 en FR).
En provenance de pays en paix.
À cela s’ajoutent les titres de séjour et clandestins.

Une folie démographique que les générations futures paieront cher. Peut-être même de leur sang. pic.twitter.com/AhUZuOQAG3

— Guill. de Longeville (@gdelongeville) April 11, 2018