Le comité de soutien de Tariq Ramadan a annoncé samedi 17

février qu’il avait été hospitalisé la veille. L’islamologue, actuellement en détention provisoire pour viols, affirme souffrir d’une sclérose en plaques et attend les résultats d’une expertise médicale indépendante pour une éventuelle remise en liberté.(…)

Source