la mutinerie de la prison de Fleury-Mérogis est terminée

Le climat est toujours aussi tendu dans les prisons françaises.

Après la grève des surveillants, qui protestaient contre leurs conditions de travail, en réaction à l’agression de trois d’entre eux par un islamiste proche d’al-Qaïda, c’était au tour des détenus de Fleury-Mérogis de protester jeudi 18 janvier. Après avoir refusé de quitter la cour de promenade pendant plusieurs heures, ils ont finalement regagné leurs cellules dans l’après-midi.

« Il n’y a plus personne dans la cour de promenade. Les détenus sont en train de réintégrer leurs cellules dans le calme. Il n’y a eu ni violence ni dégât matériel », a-t-on indiqué à la Direction de l’Administration pénitentiaire (DAP). Ce mouvement des détenus est intervenu en pleine mobilisation nationale des surveillants, dans un climat tendu à Fleury où les temps de promenade avaient été raccourcis, selon une source syndicale.

Plus tôt dans la journée, la DAP avait annoncé que 123 détenus refusaient de réintégrer le bâtiment. « À la fin de la promenade, 123 détenus ont refusé de regagner leur cellule.(…)

Source

Patriote Pour Toujours a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir notre action

€1,00

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑