Vidéo : pour ne pas offenser les musulmans, la Croix-Rouge demande le retrait des croix

Des bénévoles de l’association ont exprimé leur désaccord avec le retrait des

crucifix dans les antennes locales. Par ce geste, la Croix-Rouge entend affirmer sa laïcité.

Impartialité et neutralité. C’est au travers de ces deux principes fondamentaux que la Croix-Rouge de Belgique a exigé le retrait des crucifix suspendus aux murs de ses antennes locales.

« Suite à un courriel reçu provenant du Comité provincial de la Croix-Rouge à Liège transmis aux vingt-huit maisons Croix-Rouge de la Province, il nous a été demandé de respecter le ou les principes de la Croix-Rouge, c’est à dire pas de signes distinctifs religieux ou de race », explique André Rouffart, président de la maison Croix-Rouge de Verviers qui a reçu de nombreuses critiques à l’égard de cette décision.

« Je pense que c’est une tempête dans un verre d’eau » et « que ça n’a rien à voir avec Saint-Nicolas à qui l’on veut enlever la croix ». Ce point de vue contenu semble loin de recueillir l’unanimité. Certains bénévoles interrogés par RTL Info contestent cette décision, faisant référence notamment à la modification de certaines terminologies qui, de leur point de vue, rompent avec nos traditions et nos racines.

« Qu’on laisse les choses comme elles sont » s’injurge l’une d’elles. « On a dit vacances de Noël maintenant, vacances d’hiver. Le marché de Noël à Bruxelles c’est devenu les Plaisirs d’hiver. » Les témoignages recueillis auprès de la section de Verviers confirment certaines plaintes dont la teneur tourne autour des mêmes sujets, comme une âcre ritournelle.

« Pour une certaine partie de la population, c’est à cause des musulmans qu’on a retiré les croix dans les maisons Croix-Rouge et, plus particulièrement, dans celle de Verviers.
(…)

Source

Patriote Pour Toujours a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir notre action

€1,00

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑