(…) l’ex-numéro 2 du Front national (FN), a déclaré ce mercredi 27 décembre sur franceinfo, que son ancien parti était « un adversaire politique,

comme les autres partis politiques, comme Les Républicains, le Parti socialiste, La République en Marche, La France insoumise, ou d’autres ».
(…)

Source