Dans sa traditionnelle homélie de la veillée de Noël, le pape François a rappelé que selon l’Evangile Marie et Joseph étaient «des migrants».

Le pape François a dénoncé dimanche le drame des migrants de la planète, souvent «expulsés de leurs terres» par des dirigeants prêts à «verser du sang innocent», dans une homélie de Noël appelant à «l’hospitalité».

L’Argentin Jorge Bergoglio, lui même petit-fils de migrants italiens, a fait du sort des réfugiés l’un des thèmes fondamentaux de son pontificat entamé voici près de cinq ans. Dans sa traditionnelle homélie de la veillée de Noël – célébration pour les chrétiens de la nuit de naissance de Jésus de Nazareth -, le pape a rappelé que selon l’Evangile Marie et Joseph étaient en fuite en raison d’un décret romain. […]

L’enfant Jésus est né dans une étable à Bethléem, «une terre où il n’y avait pas de place» pour ses parents en fuite, a dit le pape, avant d’ajouter que Dieu donne à tous «un document de citoyenneté». […]

Source