certains élus de la majorité présidentielle regretteraient leur salaire moins intéressant (…)

« Il ne va pas falloir que ça dure trop longtemps »

« L’aventure est passionnante, mais un jour sur trois, je me demande ce que je fais ici », confie un autre député LREM. « On a tous lâché des situations professionnelles très confortables, et on ne s’y retrouve pas aujourd’hui », déplore un ex-consultant et professeur de l’enseignement supérieur, qui continue encore à donner quelques heures de cours par semestre pour arrondir ses fins de mois.

Source