La question qui obsède les Corses aujourd’hui est la question qui hante toute la France périphérique : Vais-je devenir minoritaire chez moi ?

Christophe GUILLUY. – La Corse est un territoire assez emblématique de la France périphérique. Son organisation économique est caractéristique de cette France-là.

Il n’y a pas de grande métropole mondialisée sur l’île, mais uniquement des villes moyennes ou petites et des zones rurales. Le dynamisme économique est donc très faible, mis à part dans le tourisme ou le BTP, qui sont des industries dépendantes de l’extérieur. Cela se traduit par une importante insécurité sociale: précarité, taux de pauvreté gigantesque, chômage des jeunes, surreprésentation des retraités modestes. L’insécurité culturelle est également très forte. Avant de tomber dans le préjugé qui voudrait que «les Corses soient racistes», il convient de dire qu’il s’agit d’une des régions (avec Paca et après l’Île-de-France) où le taux de population immigrée est le plus élevé. Il ne faut pas l’oublier.(…)

La sensibilité des Corses à la question identitaire est liée à leur histoire et leur culture, mais aussi à des fondamentaux démographiques. D’un côté, un hiver démographique, c’est-à-dire un taux de natalité des autochtones très bas, et de l’autre, une poussée de l’immigration notamment maghrébine depuis trente ans conjuguée à une natalité plus forte des nouveaux arrivants. Cette instabilité démographique est le principal générateur de l’insécurité culturelle sur l’île.

Patriote Pour Toujours a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir notre action

€1,00

La question qui obsède les Corses aujourd’hui est la question qui hante toute la France périphérique et toutes les classes moyennes et populaires occidentales au XXIe siècle: «Vais-je devenir minoritaire dans mon île, mon village, mon quartier?» C’est à la lumière de cette angoisse existentielle qu’il faut comprendre l’affaire du burkini sur la plage de Sisco, en juillet 2016, ou encore les tensions dans le quartier des Jardins de l’Empereur, à Ajaccio.
Source

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑