La famille du chanteur n’a pas souhaité la présence de la députée et présidente du FN.

Vexée, Marine Le Pen ! Alors qu’elle avait prévu de se rendre ce samedi matin à l’hommage populaire pour Johnny Hallyday, la présidente du Front national a appris qu’elle était persona non grata par la famille du rockeur défunt.

La pilule est amère : « Est-ce que cela s’adresse également à mes électeurs ? Car ils sont nombreux à faire partie du public qui a soutenu Hallyday tout le long de sa carrière », réagit l’ex-candidate à la présidentielle, contactée par notre journal, qui était vendredi à la cérémonie d’hommage national organisée pour l’écrivain Jean d’Ormesson. La députée est d’autant plus agacée que «Johnny avait fait un spectacle à Fréjus à l’invitation de David Rachline », le maire FN de la ville, en juillet 2016.

C’est donc devant sa télé que la présidente frontiste devrait suivre les obsèques. Car malgré tout, Marine Le Pen aimait les chansons de Johnny Hallyday, et même le personnage de la star : « Je suis née en 1968, alors je fais partie de ces Français qui toute leur vie ont été bercés par ses chansons, confie-t-elle au Parisien. Il a été un chanteur du peuple et adulé par le peuple. Il touchait tous les âges et toutes les classes sociales. C’est incontestablement un monument qui s’en va. Il y aura un avant et un après Johnny ».

Source