Charles Giacomi, en campagne sur l’île pour le scrutin des 3 et 10 décembre, a tenu ces propos en présence de Marine Le Pen.

(…) Après avoir laissé Marine Le Pen s’exprimer, Charles Giacomi répond à cet habitant. « Les Corses se sont toujours mélangés avec les populations qui sont venues, et il n’y a jamais eu de rupture dans notre identité. Or, actuellement, on va à la rupture, sinon à la guerre civile dans moins de dix ans, soutient l’élu, avant de hausser la voix. Ici, c’est le pays de Dieu et de la vierge Marie, ce n’est pas le pays des musulmans ! C’est comme ça, et ça sera toujours comme ça ! »

Une déclaration que n’a pas désapprouvée Mme Le Pen, elle qui estimait pourtant, en 2016, que l’islam est compatible avec la République. « J’ai rencontré avant-hier le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, c’est quelqu’un d’extrêmement important. Il m’a dit : “Il est parfaitement légitime, Mme Le Pen, que vous entendiez défendre votre culture et votre identité” », a-t-elle affirmé à la suite de son candidat. Et Charles Giacomi de renchérir, en s’adressant à son administré : « Il y a quarante mosquées ici, vous le savez ! » (…)
S