Interpellation, « pour outrage et rebellion » il a déposé plainte pour des « violences policières » Il était assis à côté d’un radiateur…

Interpellation, « pour outrage et rebellion » il a déposé plainte pour des « violences policières » et des « insultes à caractère racial ». L’IGPN est saisie.

Le jeune homme de 27 ans domicilié à Mantes-la-Jolie et brûlé aux mains dans un fourgon de police le 7 novembre dernier après son interpellation dans le quartier du Val-Fourré va être à nouveau opéré.

Sorti de l’hôpital Saint Louis voici une semaine après une intervention chirurgicale, il doit subir une seconde greffe. « Mon client a vu les médecins ce vendredi, il va faire l’objet d’une nouvelle greffe de la peau mercredi, la première n’a pas tenu, indique Maître Calvin Job, son avocat. Il lui a aussi été prescrit une ITT de 20 jours ».

Patriote Pour Toujours a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir notre action

€1,00

L’avocat assure par ailleurs que son client « prévoit de déménager. Traumatisé psychologiquement, il ne veut pas retourner à Mantes, précise-t-il. Il est actuellement hébergé par sa famille en région parisienne » .

Quelques jours après l’interpellation, « pour outrage et rebellion », Maître Calvin Job a déposé une plainte le 11 novembre auprès du procureur de Versailles pour dénoncer « des violences policières » et « des insultes à caractère racial ». L’inspection générale de la police nationale a été saisie pour faire la lumière sur cette affaire.

Durant le trajet entre le Val-Fourré et le commissariat, l’individu a eu les mains brûlées au second et au troisième degrés. « Alors que ses mains étaient à côté d’un chauffage il criait de douleur mais les policiers sont restés impassibles » assure l’avocat.

Source

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑