D’après Khadija Zahia c’est Aux Canadiens et aux Québécois de s’adapter à l’islam

Tel fut le message de Khadija Zahia, une Marocaine qui a immigré au Québec en 2007 et qui travaille pour le gouvernement.

Samedi, une douzaine de volontaires musulmans se sont réunis à la bibliothèque Monique-Corriveau de Sainte-Foy pour dialoguer avec les non-musulmans. L’objectif de cet événement, organisé par le CIUSSS de la Capitale-Nationale en concert avec des organisations et mosquées locales, était de favoriser la communication interculturelle.

Patriote Pour Toujours a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir notre action

€1,00

Durant l’événement, Khadija Zahia,

une Marocaine qui a immigré au Québec en 2007 et qui travaille désormais pour le gouvernement, s’est dite « bouleversée » par le projet de Charte des valeurs qu’a proposé le gouvernement de Pauline Marois, en 2013. « Ça m’a choquée, ça m’a touchée, ça m’a quasiment rendue malade », a-t-elle lancé. Elle a affirmé : « Nous venons ici parce que nous avons été invités. [Le gouvernement] sait que les immigrants de l’Afrique du Nord sont majoritairement musulmans et qu’ils vont amener leur religion avec eux »*.

Mme Zahia croit en conséquence que les Canadiens et les Québécois doivent accepter les différences de culture qui viennent avec l’immigration, donc qu’ils doivent s’adapter davantage à l’islam. Elle a aussi critiqué la loi 62 sur la neutralité religieuse – qui interdit aux fonctionnaires et à ceux qui reçoivent les services publics de se couvrir le visage – et a clamé que le gouvernement devrait plutôt promouvoir la « compréhension » et l’« intégration ». La loi 62 bénéficie du soutien de 87 % des Québécois et beaucoup jugent qu’elle ne va pas assez loin.

Une autre femme, Naïla Khalil, d’origine tunisienne, a insisté pour dire que le port du voile était son choix personnel. « Le voile, c’est ma façon de sentir la connexion avec Dieu. Je me sens heureuse, je me sens en paix. J’ai essayé de l’enlever pendant deux mois et j’étais très malheureuse », a-t-elle assuré.

Source

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑