La Garde des Sceaux envisage de porter l’âge de consentement sexuel minimum avec un adulte à 13 ans

L’acquittement récent d’un homme ayant été accusé d’avoir violé une fillette de 11 ans a remis sur la table la question de l’âge minimum de consentement.

C’est-à-dire le seuil d’âge en dessous duquel la question du consentement ne se pose pas.

Contrairement à de nombreux autres pays européens, la France ne possède aujourd’hui pas d’âge minimum du consentement sexuel. Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes a annoncé que cette limite serait désormais inscrite dans la loi.

Le seuil serait fixé entre 13 et 15 ans. La secrétaire d’Etat en a profité pour annoncer deux autres mesures : l’allongement du délai de prescription pour les agressions sexuelles sur mineurs de 20 à 30 ans et la verbalisation du harcèlement de rue.

Source

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑