Les djihadistes français emprisonnés sur le sol irakien seront jugés en Irak

Le Ministre des affaires étrangères a déclaré que les djihadistes français faits prisonniers sur le sol irakien seront jugés en Irak.

 

« Ils savaient très bien ce pour quoi ils se rendaient sur place, c’est-à-dire pour combattre avec Daesh. Donc ce sont des ennemis, ils ont combattu la France. Ils ont contribué à faire en sorte qu’il y ait des attentats dans ce pays » a déclaré Jean-Yves le Drian au micro d’Europe 1.

Pour le ministre, c’est aux autorités irakiennes de traiter la situation de ces combattants et combattantes faits prisonniers en Irak.

Pour ce qui concerne les femmes et les enfants des djihadistes, Jean-Yves le Drian indique qu’ils seront jugés au « cas par cas ».

Les enfants des combattants prisonniers seront mis sous la responsabilité d’un juge « qui décidera pour eux ».

Pour ce qui concerne la Syrie, la situation est plus compliquée car il n’y a de gouvernement officiel pour le moment.

690 djihadistes français se trouvent actuellement en Irak et en Syrie. Parmi eux, on compte 295 femmes et 28 mineurs de plus de 15 ans.

Concernant les femmes et les enfants de djihadistes, le procureur de Paris François Molins a mis en garde le gouvernement contre toute naïveté.

« Je n’ai pas perçu véritablement de regret dans ce que j’ai entendu » a-t-il déclaré après avoir interrogé plusieurs familles d’anciens combattants de l’État Islamique.

Source

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑