L’arrivée de 40 migrants, mi-novembre, fait débat à Saint-Pierre-Montlimart.

L’État et l’association en charge du dossier sont venus sur place faire de la pédagogie, jeudi soir, devant 200 habitants.

Il s’agit de « 40 jeunes hommes quasi exclusivement isolés » qui vivent actuellement dans des campements un peu partout en France.

À ce stade, leurs nationalités ne sont pas connues dans le détail.

Ils seront accueillis dans 11 appartements dans le quartier des Glycines et seront pris en charge par un Centre d’accueil et d’orientation géré par l’association Cités du Secours catholique.

Lors du débat, des habitants n’ont pas hésité à faire part de leurs craintes pour leur sécurité, certains appelant même à créer « des milices communales ». Un autre a assuré qu’il ne ferait « pas de cadeau ».

« Je ne peux rien garantir mais par expérience, je sais que ça se passe bien », a déclaré Olivier Miara, directeur des Cités du Secours catholique.

Source