Fin du procès Merah : sans rire l’avocat Dupont-Moretti réclame l’acquittement

Pouvez-vous simplement nous rappeler en quoi consiste l’affaire Merah ?

 

Entre le 11 et le 19 mars 2012, Mohamed Merah a assassiné trois militaires, trois enfants et un enseignant juif à Toulouse et Montauban, avant d’être abattu le 22 mars dans son appartement par le Raid, une unité d’élite de la police, à l’issue d’un siège de 32 heures suivi par les médias du monde entier.

Le procès d’Abdelkader Merah entre dans sa dernière ligne droite

Au palais de justice de Paris. La semaine dernière, les avocats ont rappelé la douleur des familles des victimes tuées par Mohamed Merah, le frère de l’accusé. Hier, l’avocat général avait annoncé sa volonté de requérir.

 

Effectivement, la réclusion criminelle à perpétuité a été requise lundi contre Abdelkader Merah, qui comparaissait devant la cour d’assises de Paris pour “complicité” dans les assassinats perpétrés par son frère Mohamed en mars 2012 à Toulouse et Montauban.

L’avocate générale Naïma Rudloff a demandé à la cour d’assortir cette condamnation d’une peine de sûreté de 22 ans. Elle a par ailleurs réclamé 20 ans de réclusion criminelle assortie d’une peine de sûreté des deux tiers à l’encontre du deuxième accusé, Fettah Malki, jugé pour “association de malfaiteurs terroriste criminelle”. La représentante du ministère public a en outre demandé à la cour l’inscription des deux condamnations au Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes.

Mais sur quel chef d’accusation ces propositions ont été faites ?

Abdelkader Merah, 35 ans, est accusé d’avoir “sciemment” facilité “la préparation” des crimes de son frère en l’aidant à dérober un scooter et à acheter un blouson qui ont été utilisés lors des faits. Il est également accusé d’avoir participé “à un groupement criminel affilié à Al-Qaïda prônant un islamisme djihadiste (…) en appliquant à lui-même et à son frère Mohamed les recommandations de cette organisation dont il possédait les enseignements et les conseils opérationnels”. La justice reproche à Fettah Malki, 34 ans, d’avoir fourni à Mohamed Merah un gilet pare-balles, un pistolet-mitrailleur et des munitions utilisés par le tueur.

 

Source

Calais : une femme violée sous la menace d’un couteau, le violeur pourrait être un migrant.

Une femme a été violée à Calais lundi soir, vers 23h40, a appris franceinfo de source proche du dossier. D’après le récit de la victime, l’auteur du viol pourrait être un migrant, ce que ne confirme pas le parquet de Boulogne-sur-Mer.

Cette femme, qui travaille dans un hôtel, rentrait chez elle lorsqu’elle a été agressée par un homme avenue Charles-de-Gaulle. Il l’a menacée d’un couteau, l’a traînée dans des bosquets à proximité et l’a violée.

La police est intervenue. La victime a été transportée au centre hospitalier de Boulogne. Elle souhaite porter plainte. Des recherches sont en cours pour retrouver et identifier le suspect.

Contacté mardi par franceinfo, le procureur de Boulogne-sur-Mer Pascal Marconville a déclaré qu’il était encore trop tôt pour déterminer si l’agresseur était effectivement un migrant, comme le rapporte la victime.

Source

Attaque terroriste islamiste à New York: au moins 8 morts et 11 blessés

 

Le déroulement des faits

Les faits se sont déroulés aux alentours de Chambers Street et West Street, dans le quartier de Tribeca: un pick-up de location a percuté des piétons, des cyclistes ainsi qu’un car scolaire en remontant une piste cyclable à contre-sens. Il est ensuite sorti du véhicule avec un fusil à air comprimé et un fusil de paint-ball. Un policier lui a tiré dans l’abdomen. Le suspect a été conduit à l’hôpital.

La camionnette a été louée auprès du loueur Home Depot par un homme de 29 ans dont l’identité n’a pas été révélée. On sait seulement avec certitude qu’il s’agit d’un homme de 29 ans. La presse américaine assure cependant qu’il est arrivé aux Etats-Unis en 2010 et résidait jusqu’ici en Floride.

(…)

L’un des dirigeants de la police new-yorkaise lors du point-presse a expliqué qu’une déclaration que l’assaillant avait fait en quittant son véhicule avait confirmé la nature terroriste de son acte, sans en dire plus.

(…)

n’y a pas d’autre suspect ni de « menace active », selon un porte-parole de la mairie.

« Un acte terroriste », selon le maire de New York

Selon le maire de New York Bill de Blasio, qui a donné une conférence de presse moins de deux heures après les faits, il s’agit d’un « acte terroriste ». « Des forces de police supplémentaires vont être déployées dans les heures à venir », a-t-il ajouté. « Cet acte vise à saper notre moral mais les New Yorkais sont forts et notre moral ne sera pas atteint. New York a connu des épreuves et les New Yorkais ne se sont pas laissés affecter », a-t-il encore souligné.

La décision de déployer davantage de forces de police a été prise « par précaution », selon le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, également présent lors de cette conférence de presse. d’après lui, il s’agit d' »un acte terroriste isolé ».

La voiture-bélier, un mode opératoire connu

Un véhicule lancé sur une foule: « l’acte terroriste » qui a fait huit mort mardi à New York renvoie à un mode opératoire déjà utilisé en Europe lors d’attentats revendiqués ou attribués à Daesh.

De Londres à Nice en passant par Berlin, Paris ou Barcelone, ce mode opératoire a déjà frappé durement les populations.

La réaction en quatre temps de Donald Trump

Très vite, le président des Etats-Unis Donald Trump a qualifié l’assaillant de New York de « personne malade et déséquilibrée », sur Twitter. « Les forces de l’ordre suivent cela de près. PAS AUX USA! », a ajouté le président.

Un peu plus tard, il a encore tweeté: « Nous ne pouvons permettre à Daesh de revenir, ou d’entrer, dans notre pays après les avoir battus au moyen-orient et ailleurs. Assez! »

Pour l’heure, Daesh n’a cependant pas revendiqué l’attaque.

Dans un troisième tweet, enfin, il a adressé ses condoléances à des New-Yorkais endeuillés. La Maison blanche a enfin publié une déclaration dans la soirée. Dans ce texte, Donald Trump a rendu hommage aux forces de l’ordre et aux secours:

« Nous remercions les premières personnes à avoir réagi, arrêtant le suspect et apportant les premiers secours aux victimes de cette attaque lâche. Ces hommes et femmes pleins de bravoure incarnent le véritable esprit américain de résilience et de courage. »

Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian font entendre la solidarité française

« J’exprime l’émotion et la solidarité de la France à New York et aux États-Unis. Notre combat pour la liberté nous unit plus que jamais », a écrit Emmanuel Macron sur Twitter. Il a doublé son message en anglais peu après.

Auparavant, Jean-Yves Le Drian, présent à New York ce mardi en sa qualité de ministre des Affaires étrangères au moment où la France assume la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, s’était déjà fendu d’un message sur Twitter. « De New-York où je suis, solidarité avec #Manhattan. Pensées pour les victimes et leurs proches », a-t-il dit.

Les premières victimes du terrorisme à New York depuis le 11-septembre

C’est la première fois depuis le 11 septembre 2001 qu’un attentat fait des morts à New York. La dernière attaque jihadiste à New York date du 17 septembre 2016, lorsqu’un jeune Américain d’origine afghane, Ahmad Rahimi, avait posé deux bombes dans le quartier huppé de Chelsea. Une seule avait explosé, faisant une trentaine de blessés légers, mais pas de mort.

En outre, comme le remarquait notre journaliste Sarah-Lou Cohen, il s’agit du premier attentat à la voiture-bélier commis sur le sol américain.

A. K., S. A. et R.V. avec AFP

 

 

 

Source

Le tapis de La Grande Mosquée d’Alger rongé par les rats

A quelle date La Grande Mosquée d’Alger sera-t-elle enfin inaugurée? A Alger personne ne se risque à donner une échéance précise. Sa construction entamée depuis 7 ans n’est toujours pas terminée. Outre ce retard, cet édifice religieux en chantier doit faire face à un autre problème. Son tapis iranien mesurant un hectare ( le plus grand tapis du monde) importé d’Iran par les autorités algérienne a été rongé par les rats rapporte Algérie-Focus. “Cette situation a été générée par une défaillance de la climatisation. Cela signifie qu’au coût initial, les autorités devront désormais rallonger le budget en achetant un autre tapis dont le coût se compte en millions de dollars.”

La Grande Mosquée d’Alger pourra accueillir 120.000 fidèles et sera doté d’un minaret de 300 m de hauteur. Le projet comprend plusieurs bâtiments indépendants, disposés sur un terrain d’environ 20 hectares avec une surface brute de plus de 400.000 m2, à Mohammadia à l’est de la capitale, en face de la baie d’Alger.

Source

Une deuxième plainte pour viol déposée contre Tariq Ramadan

Tariq Ramadan est arrivé à Paris jeudi 26 octobre à 23 h 10 par l’Eurostar en provenance de Londres. Il ignorait alors qu’une deuxième plainte l’accusant de viol venait d’être transmise au procureur de la République de Paris, François Molins.

Après celle d’Henda Ayari, le 20 octobre, contre l’islamologue suisse, la nouvelle plainte a été reçue vendredi 27 octobre au parquet. Elle est accompagnée d’un témoignage circonstancié et accablant, dont Le Monde a pris connaissance, ainsi que Le Parisien, et concerne des faits qui auraient eu lieu en 2009 et ne sont donc pas prescrits.

« Tariq Ramadan m’a donné rendez-vous au bar de l’hôtel Hilton de Lyon, où il était descendu pour une conférence, en octobre 2009 », raconte la nouvelle plaignante, une femme de 45 ans qui souhaite conserver son anonymat dans les médias mais dont nous avons pu vérifier l’identité. A l’époque, cette Française convertie à l’islam entretient alors, depuis le 31 décembre 2008, une correspondance avec M. Ramadan auprès duquel elle cherche conseil, comme nombre de musulmans qui se déplacent pour l’écouter.

Violence inouïe
Ce jour-là, cependant, c’est la première fois qu’elle le rencontre. « Au bout de dix minutes, il m’a dit : “Nous ne pouvons pas rester là, tout le monde nous regarde. Je suis une personne connue et le Maghrébin à l’accueil m’a reconnu et n’arrête pas de nous regarder”. » M. Ramadan lui propose donc, assure-t-elle, de rejoindre sa chambre où ils pourront poursuivre leur conversation autour d’un thé.

C’est là qu’au bout de quelques minutes aurait eu lieu l’agression. Portant une attelle à la jambe droite, la jeune femme marche alors avec des béquilles. « Il a donné un coup de pied dans mes béquilles et s’est jeté sur moi en disant : “Toi, tu m’as fait attendre, tu vas prendre cher !” » Suivent alors, selon ses déclarations, des gifles au visage, aux bras, aux seins et des coups…

Source

Pourquoi la page d’ouverture d’Astérix a-t-elle été supprimée du nouvel album ?

Quarante ans après la mort de Goscinny et six ans après qu’Uderzo a renoncé à dessiner, le scénariste Jean-Yves Ferri et le dessinateur Didier Conrad sortent le 37e volume des aventures d’Astérix intitulé Astérix et la Transitalique.

En compagnie d’Obélix, l’irréductible Gaulois va participer à une course de char à travers l’Italie, des Alpes au Vésuve, à laquelle tous les peuples sont invités, y compris les Romains que représente le champion Coronavirus prêt à tout pour gagner et plaire à César…

L’occasion pour nos Gaulois de rencontrer des peuples qui luttent eux aussi contre la volonté unificatrice des Romains, dont les Italiques et leurs velléités d’indépendance. L’album est truffé d’hommages à ses deux créateurs, à commencer par la couverture qui rappelle Le Tour de Gaule d’Astérix à ce détail près que si Astérix conduisait lui-même le char en 1963, il n’est désormais plus que le copilote d’Obélix…

Un détail intrigue cependant dans ce nouvel album : la disparition de la fameuse page d’ouverture présentant une carte de la Gaule avec la loupe posée sur le village gaulois entouré des camps romains d’Aquarium, de Babaorum, de Laudanum et de Petibonum.

Exit également les quelques lignes situant l’action : “Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non. Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours et à l’envahisseur…” L’éditeur a-t-il estimé que ce petit texte emblématique de la saga était aujourd’hui trop violent pour être livré à des millions de lecteurs ?

Interrogée par 20 Minutes, une représentante d’Hachette balaie le sujet, estimant que “cette question n’a pas d’intérêt”, peut-on lire sur le site du quotidien gratuit. Et de simplement évoquer un “parti pris éditorial”…

Source

Budget : les 100 plus riches gagneront 1,5 million d’euros par an chacun

Après l’appel lancé dans «Libération», le président de la commission des finances a obtenu des réponses de Bercy sur les bénéficiaires de la fin de l’ISF et d’une flat tax de 30% sur les revenus du capital.

Un cadeau moyen de 1,5 million d’euros pour chacune des cent plus grandes fortunes de France. C’est un des chiffres récupérés à Bercy par le nouveau président de la commission des finances du Sénat, le socialiste Vincent Eblé, communiqués cet après-midi à la presse et consultés par Libération. Une information obtenue après l’appel lancé dans notre journal par plus de 120 parlementaires, et exigeant du gouvernement des éléments précis sur «l’impact» des réformes fiscales en faveur des plus aisés (transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI) et mise en place d’un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% sur les revenus du capital).

à lire aussi ISF : une mise en bière sur fond de paris

Profitable aux très riches

Rien que cette «flat tax», selon les données chiffrées communiquées par Bercy à Vincent Eblé, rapportera 582 380 euros par an aux cent premiers contribuables français qui paient aujourd’hui l’ISF. «Pour les 1 000 premiers contribuables, le gain moyen lié au PFU s’élèvera à 172 220 euros par an», précise Eblé. Une mesure qui profitera avant tout aux très riches : 44% du produit de cette flat tax française bénéficiera à seulement 1% des ménages les plus aisés.

Par ailleurs, poussé dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale la semaine dernière, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, avait consenti à donner quelques chiffres sur l’ISF : les cent premiers contribuables qui y sont soumis payent chacun, en moyenne, 1,26 million d’euros. Bercy assure qu’il lui est impossible de chiffrer ce que ces personnes continueront de payer au titre de l’IFI. Eblé a fait un rapide calcul : «Dans la mesure où les plus hauts patrimoines sont constitués à environ 85% d’actifs financiers [qui ne seront plus soumis au nouvel IFI, ndlr], il peut être fait l’hypothèse que le gain lié à la transformation de l’ISF en IFI s’élève pour ces contribuables à environ 1 million d’euros par an.»

Des arguments pour la gauche

Total, donc, du chèque moyen «PFU + ISF» pour chacun des cent contribuables les plus riches de France : 1,5 million d’euros par an. Un montant qui vient apporter quelques arguments à l’opposition de gauche qui compte, la semaine prochaine à l’Assemblée puis quelques jours plus tard au Sénat, mettre en regard les économies demandées à certains secteurs (emplois aidés, logement social, Sécurité sociale, hausse de la CSG…) et cet allégement considérable de la fiscalité des plus riches de France.

 

Source

Statue du pape Jean-Paul II à Ploërmel (56) : la croix devra être retirée

Après 11 années de recours, le conseil d’Etat a tranché. La commune de Ploërmel devra retirer une croix surplombant une statue du pape Jean-Paul II.

Le Conseil d’État a confirmé ce mercredi l’injonction, prononcée en première instance, de retirer une croix surplombant une statue de Jean-Paul II installée sur une place de Ploërmel, au nom du respect de la loi de séparation des Églises et de l’État.

La commune a six mois pour procéder à ce retrait, a indiqué le Conseil d’État. La statue en elle-même n’est pas remise en cause.

(…)

Source

Wauquiez affirme que Pôle emploi conseille aux chômeurs de « profiter de la vie »

C’est l’un des thèmes privilégiés de Laurent Wauquiez: le cancer de l’assistanat. Le candidat à la présidence du parti Les Républicains, en meeting mercredi à Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes, s’en est ainsi pris au personnel de Pôle emploi et aux chômeurs. À la tribune, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son expérience:

« J’ai vu, j’ai vu tout ce qui nous fait enrager en silence. (…) J’ai vu ces situations qui nous révoltent, où un demandeur d’emploi pousse la porte de Pôle emploi pour trouver un emploi et on lui répond: ‘vous avez deux ans d’assistance chômage, ne vous pressez pas. Profitez un peu de la vie’. Parce que cela, c’est la réalité. »

Valeur travail

L’ancien secrétaire d’Etat à l’Emploi n’a pas toujours eu, comme le relève Le Lab Europe 1, la dent aussi dure à l’encontre de Pôle emploi. Dans Le Figaro, il se félicitait ainsi: « Un an et demi après sa création, deux tiers des demandeurs d’emploi valident Pôle emploi, estimant que c’est plus simple et plus rapide qu’avant. »

Les temps ont changé, et Laurent Wauquiez a fait sien le discours de la droite sur la « valeur travail », élément fondateur du système méritocratique libéral.

Sur sa lancée, le favori pour prendre les commandes de la Rue de Vaugirard s’est également ému que « celui qui travaille dur pour nourrir sa famille, payer sa maison et son essence » soit « parfois moins payé que celui qui vit des allocations de l’assistanat ». Ce qui est impossible, comme l’ont montré plusieurs enquêtes.

Source

 

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑